Marrakech s’enrichit d’un nouveau musée consacré à l’art culinaire marocain.

/ /

C’est dans la médina, dans le quartier du Riad Zitoun, à deux pas de l’incontournable Palais de la Bahia,que se situe le tout nouveau projet culturel de Marrakech : Le Musée d’art culinaire marocain.

Edifiée dans un magnifique riad du XVIIe laissé à l’abandon pendant des décennies, des investisseurs privés se lancent dans un vaste projet de rénovation qui durera plus de deux ans pour redonner vie à cette belle demeure. Le musée s’articule autour de deux patios : le plus grand abrite une fontaine en marbre entourée d’oliviers et d’un palmier centenaire, l’autre patio offre un tapis de zelliges fassi composé de pas moins de 100.000 petits carreaux de terre cuite émaillée sur lequel s’élève une petite fontaine. Une équipe de Maâlems marocains a su restaurer les lieux, utilisant les matériaux et le savoir-faire traditionnels pour redonner à l’ensemble du riad sa noblesse : tadelakt aux murs, ornements travaillés des gebs (plâtres ciselés), plafonds de cèdre aux tons chauds, sols en bejmats, coupoles en bois de cèdre zouakées. La réalisation et la mise en oeuvre du concept ont été confiées à M. Taoufik Ghaffouli, un professionnel doté de plus de 25 ans d’expérience dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme. Les visiteurs découvriront la richesse de la cuisine marocaine en circulant dans plusieurs salles dédiées à ses plats et ingrédients emblématiques : épices et herbes, salades, soupes, briouates et pastillas, tagines et couscous, cuisine juive méditerranéenne, pains, pâtisseries et thé. Les arts de la table seront également représentés. Au fil de leur déambulation, ils pourront assister à des démonstrations permettant de mieux comprendre les tours de main d’une cuisine qui se transmet oralement de mère en fille : la fabrication de l’huile d’argan, la cuisson du pain tafarnout, l’art délicat de rouler la semoule pour le couscous, la distillation de fleurs d’oranger ou de rose, le service du thé… Ceux qui voudront passer à la pratique pourront rejoindre des ateliers de cuisine marocaine dispensés par des Dadas expertes et déguster les plats qu’ils auront préparés sur la terrasse. Sur le toit, avec une vue panoramique sur la Médina, dans une ambiance «Jemaa el Fna», on pourra déguster toutes les spécialités marocaines. La visite se clôture par un passage à la boutique souvenirs.

Rue El Bahia, Riad Zitoun Jdid (en face de La Poste), Médina | ouvert de 10h à 19h 7j/7 | Tarif public : 60 dh – Marocains : 40 dh | Cours de cuisine : 500 dh par personne

Source: La Tribune De Marrakech