Marrakech s’apprête à accueillir le 113è congrès de la Fédération internationale de l’aviation légère sportive en 2019

/ /

Tous les ingrédients sont réunis pour garantir la réussite au 113è Congrès de la Fédération internationale de l’aviation légère sportive (FAI) prévu en 2019 à Marrakech, a assuré mardi, à la Cité ocre, le président de cette instance internationale, Frits Brink.

M. Brink, qui conduit une délégation de la FAI en visite au Maroc du 16 au 19 juillet pour s’enquérir des conditions d’accueil, d’hébergement et de déplacements des congressistes, a exprimé lors d’une conférence de presse tenue à Marrakech, son entière satisfaction et sa conviction de la capacité du Maroc à accueillir un événement de cette envergure internationale.

Le président de la FAI, qui effectue sa première visite au Maroc, a en outre, fait remarquer que les sports aériens sont très développés au Maroc par rapport aux autres pays du continent africain et du monde arabe, notant que l’accueil du Royaume de cette conférence internationale permettra de promouvoir ce sport au niveau continental et régional.

M. Brink, élu président de la FAI il y a deux ans, a fait savoir qu’il briguera un deuxième mandat à la tête de cette fédération sportive internationale, indiquant que la FAI s’attelle actuellement à intégrer les sports aériens notamment le parachutisme, aux prochaines éditions des Jeux olympiques.

Le président de la Fédération Royale marocaine d’aviation légère et sportive (FRMALS), Mohamed El Hachami, a pour sa part, souligné que le déplacement du président de la FAI en personne à Marrakech pour superviser les préparatifs du congrès est un témoignage de l’intérêt que l’instance internationale accorde à cet événement.

Et d’appeler à faire de ce congrès un événement qui honore le Maroc étant donné que l’organisation de cette conférence permettra une forte promotion de la destination touristique du Maroc et de Marrakech en particulier, indiquant que ce congrès de la FAI permettra aussi un nouveau positionnement de la cité ocre pour devenir une capitale des sports aéronautiques.

Il a dans ce sens, relevé une forte implication des autorités locales, les élus et les services ministériels décentralisés à Marrakech et leur soutien indéfectible pour garantir la réussite à ce congrès.

« Le Maroc est doté de conditions climatiques idéales de nature à promouvoir les sports aériens au Maroc et de faire du sport un levier économique et une source de revenus pour le pays », a-t-il insisté, notant par ailleurs, que le Royaume, à l’inverse des autres pays du monde arabe et du continent africain, est doté de lois développés à même de promouvoir le sport en général et les sports aériens en particulier.

M. El M. Hachami a relevé une forte présence du Maroc et de la FRMALS dans les instances décisionnelles continentale, arabe et internationale, faisant remarquer que le Maroc dispose de savoir-faire dans les sports aériens et est prêt à le partager avec les autres pays africains, sachant que le Maroc est le pays le plus avancé au niveau du monde arabe dans les sports aériens, a-t-il dit.

A rappeler que la délégation de la FAI a visité le site du club organisateur à Aguergour et a tenu des rencontres avec les autorités locales, les élus et les services ministériels décentralisés à Marrakech.

Le 113è Congrès de la FAI, prévu à Marrakech en octobre 2019, connaîtra la participation de plus de 400 congressistes.

Créée en 1905, la FAI comptait en 1995 environ 80 pays membres actifs.

Cette instance internationale a pour objectif principal le développement des activités aéronautiques et astronautiques dans le monde.

Créée en 1981, la FRMALS compte près d’une soixantaine de clubs de l’aéronautique sportive auxquels sont affiliés des dizaines de licenciés.

Certains sites sont d’une notoriété internationale comme celui de Béni Mellal qui reçoit les ténors du parachutisme mondial et celui d’Aguergour très prisé par les férus du parapente.

(MAP)