Marrakech : la perle du sud

/ / Infos

Un dépaysement à seulement trois heures d’avion. La ville ocre attire toujours et encore. Nouveaux restaurants, riads, idées shopping… Notre carnet de route pour un week-end ensoleillé!
Norya Ayron Des matières et des couleurs

Sa boutique mezzanine, installée au coeur des souks et nichée au premier étage du restaurant Le Jardin, attire les foules et les stars: Sharon Stone, Monica Bellucci, Isabelle Adjani, Kate Moss, Juliette Binoche, etc. Cette styliste d’origine algérienne revisite depuis quatre ans gandouras, djellabas, abayas, sarouals, kimonos et pochettes aux couleurs vives et aux motifs ethniques. Norya Ayron a même osé la djellaba léopard! «Trois mois après l’ouverture de mon magasin, j’ai croisé Sharon Stone par hasard à La Mamounia. Elle a flashé sur mon pantalon et, cinq minutes plus tard, elle était dans ma boutique», explique celle qui mise tout sur le tissu et les séries limitées. norya-ayron.com

Nichée au pied des montagnes de l’Atlas, Marrakech joue de ses couleurs, de ses sons et de ses fragrances. Au silence des riads cachés derrière les hauts murs de pisé contraste le grouillement des souks et de la place Djema’a el-Fna. Tels ses charmeurs de serpent, la ville ocre envoûte les voyageurs en quête d’authenticité, d’arômes et de nuances. Le terminal flambant neuf de l’aéroport Marrakech-Menara vient d’être classé quatrième des plus beaux aéroports du monde! Sa coupole en verre majestueuse invite au voyage. L’édifice, qui peut accueillir jusqu’à 9 millions de visiteurs par an , répond aux normes environnementales et a développé un système de récupération des eaux de pluie. Déjà, en novembre 2016 avec la Cop22, la ville s’était engagée contre le dérèglement climatique.

L’Hivernage avec l’éternelle Mamounia, Guéliz, Sidi Ghanem, la Médina, Bad Doukkala, la place des Ferblantiers, le Mellah…, à chaque quartier son histoire et ses ambiances. Yves Saint Laurent avait choisi celui de Majorelle. Il aimait répéter que sa ville de coeur était «sa source d’inspiration inépuisable». En octobre prochain, un musée portant son nom ouvrira ses portes. Dans le quartier Majorelle… forcément !

Source: Paris Match