Une journée à Marrakech

Une journée à Marrakech

Entourée des montagnes de l’Atlas, Marrakech, ancienne ville impériale et aujourd’hui culturelle est une destination idéale pour un long week-end.  Les saisons printanières et automnales sont idéales pour découvrir la ville revêtue d’une nature foisonnante. Vous serez à coup sûr séduit par les multiples charmes que vous offre la cité ocre : laissez vous vagabonder dans les ruelles de la médina, le quartier historique de la ville, toutes plus colorées et enivrantes, où flotte un doux parfum d’épices, et admirez le travail des artisans dans les souks animés.

Les nombreux sites historiques et culturels sont autant de témoins de la richesse du patrimoine matériel et immatériel que renferme le Maroc. La Place Jemaâ El Fna, classée par l’UNESCO en 2001, en est le lieu emblématique.

  • En plein cœur de la médina, la Place Jemaâ el Fna est LE lieu incontournable de la ville.

Espaces de rencontres, de partage de cultures ancestrales, Marrakchis, Marocains et voyageurs du monde entier affluent pour s’immerger dans cette atmosphère unique. De jour comme de nuit, la Place est animée : charmeurs de serpents, danseurs gnaouas reconnaissables à leur couvre-chef paré de coquillages, danseuses traditionnelles, conteurs et autre trublions. Et que dire des gargotes installées le soir venu, qui vous proposent un éventail de plats marocains typiques, quitte à vous laisser surprendre par quelques uns !

  • A deux pas de là se trouve la Mosquée de la Koutoubia, avec son imposant minaret almohade. D’une hauteur de 70 mètres, magnifiquement décoré dans un style mauresque, il domine la ville, tel un phare. Ouverts à tous, ses jardins accolés vous offrirons une halte rafraichissante et reposante.
  • Vous voilà d’attaque pour vous lancer à la découverte des souks. A travers son labyrinthe infini de ruelles ombragées, vous percevrez la multitude de petites boutiques et d’ateliers artisanaux, enivrés par les effluves d’épices. Difficile de résister devant lampes en cuivre, paniers en osier, babouches en cuir, vêtements brodés, bijoux en argent, instruments de musique, plateaux martelés, la liste est longue et non exhaustive. Un verre de thé partagé avec les commerçants sera l’occasion de d’entrevoir l’hospitalité marocaine.
  • Il est maintenant temps d’admirer l’intérieur des demeures que renferment les étroites ruelles de la médina. Une des plus splendides est sans doute le palais de la Bahia, située dans le Mellah, au sud de cité historique. Pièce maitresse de l’architecture marocaine, il s’étend sur 8000 m2, et est le réceptacle du savoir-faire des artisans. Autour du jardin central, arboré d’orangers, vous pourrez admirer dans le dédalle de pièces des plafonds en bois peints et dorés, une marqueterie aussi fine que de la dentelle, tout comme le stuc, et les zelliges qui bordent les fontaines.
  • Vous avez pris goût à la quiétude des jardins qui font la richesse la ville depuis sa création même ? Ne manquez pas le jardin Majorelle. Certes bien plus récent, il n’en est pas moins un endroit à part, où les multiples variétés florales s’épanouissent, magnifiquement mises en valeur par des éléments bâtis colorés. La bâtisse principale, d’un bleu dynamique spécialement créé pour elle, porte le nom du peintre français qui en fit son atelier dans les années 20: Jacques Majorelle. Racheté en 1980 par Yves Saint-Laurent, il émane du jardin une sensation de sérénité, renforcée par les bassins dispersés dans l’espace. Un musée de la culture berbère, d’une scénographie remarquable complètera votre découverte de la culture marocaine, riche des peuples qui l’ont composés.
HAUT