Baraka

Le mot baraka est quotidiennement utilisé par les Marocains comme formule de politesse, formules religieuses car il renferme une idée de grâce divine, de chance.

En se promenant dans les souks, on entendra souvent les commerçants se réjouir de la baraka. L’acheteur, en choisissant ce commerçant parmi tous les autres et en lui donnant un bon prix, lui prodigue la « baraka ».

Ce terme est aussi souvent employé lorsque, invité chez quelqu’un à partager un repas, et comme il se doit incité à manger encore davantage par l’hôte, l’étranger, repu, souhaite s’arrêter.

Fondouk

Les fondouks sont des bâtiments composés d’un étage et d’une cour centrale autour de laquelle sont disposés les ateliers des artisans travaillant dans les médinas et où sont entreposées les marchandises.

Au Moyen-âge, ils se sont implantés sur la route des caravanes qui reliait l'Afrique saharienne au sud du Maroc. Essentiels de la vie des habitants de la médina, ils accueillaient, dans ces vastes maisons organisées autour d'une cour centrale, bordée en rez-de-chaussée d'ateliers, écuries pour les chameaux et chambres à l'étage pour héberger les marchands et les voyageurs.

Les fondouks ont été progressivement remplacés par des maisons particulières et des entrepôts au fur et à mesure que les négociants se sédentarisaient et devenaient plus prospères.

A Marrakech, environ 140 fondouks sont comptabilisés.

Inch’ Allah

Signifiant « Si Dieu le veux », Inch’ Allah est une expression abondement employée au Maroc qu’il fait comprendre par, « si notre destin nous le permet ». Insufflée par la culture musulmane, Les croyants estiment obligatoire de prononcer cette formule quand ils évoquent une action à réaliser dans l'avenir.

L’expression est aujourd’hui reprise par tous, croyants ou non, musulmans ou non.

Médina

Ce terme désigne la vieille ville entourée de remparts. Celle de Marrakech est l’une des plus grandes du Maroc avec pas moins de 600 hectares, composées d’innombrables ruelles, fondouks, riads, places, mosquées, commerces, ateliers.

Les murs dépouillés des ruelles dissimulent aussi bien les habitations modestes que les riches demeurent magnifiquement décorées et spacieuses.

La médina de Marrakech abrite également des tanneries à l’ouest de la ville, dont le cuir sert à la fabrication de nombreux articles, tels que les sacs et les babouches.

Hammam

Les hammams sont des bains publics où, depuis la nuit des temps, on y vient se principalement pour se laver, mais aussi pour se relaxer et discuter. Présents dans chaque quartier de la ville, ils se situent généralement à proximité d’une mosquée, offrant une purification au corps avant la prière.

Des hammams sont dédiés aux hommes, et d’autres femmes, mais il arrive aussi qu’un même lieu accueille selon les heures d’ouvertures, femmes puis hommes.

Composé de plusieurs salles correspondant à des températures et des degrés d’humidité différents, on y applique des soins naturels, tels que savon noir, à base d’huile d’olive et ghassoul, composé d’argile.

Dans ces bains chauds sont également pratiqué les gommages complets du corps afin d’éliminer les peaux mortes.

Medersa

Ce mot arabe du Maghreb signifie « école » ou « collège ». Dans les pays musulmans, ces établissements d'enseignement supérieur traditionnel, en Afrique du Nord notamment, étaient placés sous l’autorité de religieux. Les étudiants y apprenaient l’arabe littéraire, le droit coranique, la théologie.

Riad

Ce sont les habitats traditionnels que l’ont trouve dans la médina, parfaitement construit pour conserver la fraîcheur en été et offrir de la chaleur en hiver. Le riad s’articule autour d’un patio central baigné de lumière, qui sert de lieu de vie et de détente. Parfois agrémenté d’une fontaine, d’orangers ou d’oliviers, il se transforme en jardin ombragé. Dans sa stricte définition, le riad est composé d’un point d’eau, entouré de quatre espaces de jardinets et de seulement un étage.

Dans les étages, les différentes pièces de la maison sont accessibles par des coursives intérieures.

Les terrasses sont présentes dans la plupart des riads et offrent une vue à 360° sur la médina.

Mosquée

« Djamaa » en arabe, ce mot signifie « rassemblement ». Les musulmans se rassemblent alors dans ces édifices, dont la taille et les ornements varient, de la plus modeste à la plus fastueuse, afin de partager une prière collective. On trouve une mosquée dans chaque quartier, qui rythme la vie de ses habitants au son des appels à la prière émis depuis le minaret par le muezzin.

Ces derniers, de forme circulaire au Moyen-Orient, ont pour particularité d’être édifiés selon une forme carrée en Afrique du Nord.

Le plus célèbre à Marrakech n’est autre que celui de la Koutoubia, visible à 70 mètre de distance. En tout, on compte plus de 300 mosquées dans la ville.

Chaque mosquée se compose d’une cour intérieure où se trouve en son centre un bassin à ablutions.

Les fidèles s’orientent vers le quibla, le mur de prière, situé vers l’Orient, et plus précisément La Mecque, la ville sainte par excellence dans l’islam.

Leur accès est interdit au non musulmans.

Ramadan

Rite religieux musulman le plus universellement observé, le Ramadan est un mois particulier de l’année pour plus d’un milliard de musulmans dans le monde. C’est un temps consacré à une réflexion intérieure, à la dévotion envers Dieu, et à la maîtrise de soi. Pour beaucoup de musulmans pieux, cette période est marquée par une intensité spirituelle toute particulière, et ils passent des nuits à prier et à réciter le Coran.

Le Ramadan a lieu au cours du neuvième mois du calendrier lunaire islamique. Au cours de ce mois, les musulmans ayant l'âge requis ne doivent pas, pour les prescriptions principales, manger, boire, fumer et entretenir de relations sexuelles de l'aube au coucher du soleil.

Les trois jours après le mois de Ramadan sont des jours de fête, appelés l’Aïd-al-Fitr - La fête de la fin du jeûne.

Tadelakt

De nombreuses salles de bain possèdent des murs enduits de cette matière, faite d’un mélange de chaux, de ciment blanc et de pigment. Elle possède en effet comme propriétés d’être très étanche et douce au toucher.

Sa confection est complexe et nécessite plusieurs étapes, de la préparation de la substance, au vernissage, en passant par la pose sur les murs et le ponçage.

Des articles de vaissellerie et des accessoires de salles de bain sont également réalisés en tadelakt.

Zaouïa

Les zaouïas sont des bâtiments abritent les tombeaux de saints protecteurs.
A Marrakech, on en dénombre sept, dédiées chacune aux sept sains vénérés de la ville.
Une zaouïa est généralement coiffée d’un toit pyramidal aux tuiles vertes, et située à proximité d’une medersa ou d’une mosquée.
Ce sont des lieux de recueillements pour les croyants, qui s’y rendent pour prier et méditer et recevoir la baraka du défunt saint.
Leur accès est interdit au non musulmans.

Zelliges

Les Zelliges désigne les mosaïques de carreaux émaillés et découpés pour former de somptueux motifs, aussi bien sur les sols, les murs, les colonnes des palais et des mosquées que des fontaines et autres bassins.

Vêtements traditionnels

  • Le Caftan: Portée par les femmes, ce vêtement d’origine orientale est une sorte de manteau ample et long, fait de velours ou de brocard. Le caftan marocain est unique au monde grâce à ses origines à la fois romaine, de l'Andalousie mauresque mais aussi grâce au génie artisanal marocain.
  • La Takchita: La takchita est une autre version du caftan marocain : elle est composée de deux pièces minimum, la tahtiya, qui est un caftan, et la fouqia ou dfina qui est un caftan ouvert et souvent transparent. Des ceintures richement travaillées appelées "Mdamma" viennent souligner la taille.
  • La Djellaba: Cette longue robe ample, souvent pourvue d’un capuchon et de manches longues, faite de laine, de coton ou de soie est aussi bien portée par les hommes et les femmes. Chez les femmes marocaines, les djellabas se distinguent par la profusion de couleurs, de motifs et de broderies.
  • La Chèche: Foulard d'environ 4 à 8 mètres de long,  il est porté notamment par les Touaregs, et en Afrique du nord en général. Les hommes l'enroulent sur la tête et le visage, pour se protéger du soleil, du vent sec et du sable du désert.
  • La Gandoura: Cette tunique longue d'origine berbère est dépourvue de manches et de capuchon. Elle est portée traditionnellement au Maghreb.
  • Le Jabador: D’origine romaine, cette étoffe est enroulée autour du corps et maintenue à la taille par une ceinture et fixée sur les épaules par des fibules.
  • Le Haïk: Grande pièce de laine ou de coton d’environ 5 mètres sur 1,6 mètres, qui dissimule à la fois le corps et le visage des femmes.

Savez vous parler marocain ?

Salutations

Français Retranscription latine Ecriture arabe
Bonjour SbâH lkhîr صْباح لخير
Bonjour SbâH nnôr صْباح النور
Bonjour« Que la paix soit sur vous » Ssalâmo ‘alîkomw “likom ssalam (réponse)

ssalam (abrégé)

السلام عليكمو عليكم السلام

السلام

Bonsoir Msâ lkhîr/nnôr مسا لخير/ النور
Comment ça va? Kî dâyra? كي دايرة؟
Tu vas bien? Lâ bâs ‘alîk? لا باس عليك؟
Louange à Allah. L’Hmdo lillah لحمدُ لله
Et toi? W ntî? و نْتي؟
Ca va Bîkhîr بخير
Tout va bien. Koul shî bîkhîr كُل شي بِخير
Et la famille? Mmâlîn ddâr? مّالين الدّار؟
Les enfants? Lwlîdât? لْولِيدات؟
Au revoir Bslâma بْسْلامة
On se voit demain N’tshâwfô ghddâ نْتشاوْفو غْدّا

Les chiffres

Retranscription latine Ecriture arabe
1 wahed (m)wahda (f) واحدوحدة
2 joûj جوج
3 tlâta تلاتة
4 Reb’a ربعة
5 khmsa خمسة
6 stta سْتة
7 seb’a سْبعة
8 tmnya تْمنية
9 Tes’oûd/ tes’a تْسعود
10 ‘echra عْشرة
11 heDâsh حْضاش
12 Tnâsh طْناش
13 tleTTâsh تْلطاش
14 rbe’Tâsh رْبعطاش
15 khmesTâsh خْمسطاش
16 seTTâsh سْطاش
17 sbe’Tâsh سْبعطاش
18 tmenTâsh تْمنطاش
19 tseTâsh تْزعطاش
Chiffre Retranscription latine Ecriture arabe
20 eshrîn عْشرين
21 Wahed o ‘eshrîn واحد أُ عْشرين
22 tnayn o ‘eshrîn تْناين أُ عشرين
23 tlâta w ‘eshrîn تْلاتة و عشرين
24 Reb’a w ‘eshrîn رْبعة و عشرين
25 khmsa w ‘eshrîn خمسة و عشرين
26 setta w ‘eshrîn ستة و عشرين
27 Seb’a w ‘eshrîn سبعة و عشرين
28 tmenya w ‘eshrîn تْمنية و عشرين
29 tesoûd o ‘eshrîn تْسعود و عشرين
30 tlatîn تلاتين
40 reb’în ربعين
50 khemsîn خمسين
60 settîn ستين
70 Seb’în سبعين
80 tmânîn تمانين
90 Tes’în تسعين
100 miyya مِيّة
200 miytînmiyatâyn مِيْتينمِيَتايْن
300 tltemiyya تلتمية
400 reb’miyya ربعمية
500 khemsmiyya خمسمية
600 sttemiyya ستمية
700 seb’miyya سبعمية
800 tmenmiyya تمنمية
900 tes’miyya تسعمية
1000 alf ألف

Les jours de la semaine

Français Retranscription  latine Darija en lettres arabes
Lundi Ttnîn التّنِين
Mardi Ttlât التّلات
Mercredi Lârb3 لاربْع
Jeudi Lkhmîs لْخميس
Vendredi Jjm3a الجّمْعة
Samedi Ssbt السّبْت
Dimanche L7dd لْحدّ

Expressions courantes

- Non =Lla = لا
- Oui  = Iyyeh, ah, wah = إييه، آه، واه
- S’il te plaît = a’afak = عافاك
- Merci  = Choukrane  = شكرا
- Merci Beaucoup  = Choukrane bzzaf  = شكرا بزاف
- Beaucoup  = Bzzaf = بزاف
- Un peu  = Chwiya = شوية
- Salut (paix) = Salam = سلام
- Enchanté(e) =  Metcherrfîne   =  متشرفين
- Au revoir  = Bslama = بسلامة
- D’accord, ok  = Wakha (kh = J en espagnol) = واخا
- Excuse moi = SmaHlia = سمح ليا
- Maintenant =Daba  = دابا
- Pas maintenant = Mashi daba = ماشي دابا
- Ou = oula = أولا
- Et = w, ou = و
- Pas de problème / Ce n’est pas grave = Mashi moshkil = ماشي مشكل
- Je ne veux pas = Ma bghitsh (Gh = r, dans le mot réveil) = ما بغيتش
- J’ai terminé = Salit = ساليت
- Je veux…  = Bghit…  (Gh = r, dans le mot réveil) = بغيت…
- Où ? = Fine ? = فين
- Comment? = Kifash? = كيفاش
- Beau, joli  = Zwin = زوين
- Moche, mauvais =  Khayb (kh = J en espagnol) = خايب
- Bien, bon = Mzyan = مزيان- Je ne parle pas arabe = Ma kanhdersh l ’erbia = ما كنهدرش العربية
- Je n’ai pas compris = Ma fhemtsh = ما فهمتش
- M’as-tu compris? = Fhamtini? = فهمتيني؟
- Je n’ai pas d’argent = Ma ‘ndish leflouss = ما عنديش الفلوس
- Bienvenue = MerHba = مرحبا
- Comment tu t’appelles? =  Achnou smiytik  ?  = أشنو سميتك؟
- Je m’appelle…  =  Smiyti… = … سميتي
- D’où viens-tu ?   =   Mnîn nta (hommes) / ntî  (femmes) ?   =    منين نتا؟  منين نتي؟
- Je suis de l’Amérique/ du Maroc/ de la France / de l’Egypte… = Anâ men amrika/ lmghrib / fransa / misr…   =   أنا من أمريكا/ المغرب/ فرنسا/ مصر
- Tiens = Hak = هاك
- Donne-moi… = ‘tini… = عطيني…
- Je ne sais pas = Ma ‘reftsh = ما عرفتش
- J’ai oublié = Nssit = نسيت
- Je dois y aller = Khassni nmshi = خاصني نمشي
- Je suis fatigué(e) = 3yit = عييت
- Où sont les toilettes? = Fin kaynin toilettes? = فين كاينين الطواليت
- Félicitations = Mabrouk = مبروك
- Peux-tu m’aider? = Wakha t3awnni? = واخا تعاوني
- Quelle heure est-il? = Chhâl (hâdî) f ssâ’a? = شحال (هادي) ف السّاعة؟

Visiter Marrakech

  • Les bagages = el- bagaj
  • La valise = el-baliza
  • La gare = lagar
  • Le train = el-tran / : el-machina
  • La station-service = el-bomba
  • L’eau chaude = el-ma skrone
  • L’eau froide = el-ma bard
  • La nuit = el-lil
  • Combien ça coûte ? BchHal ?
  • L’argent = el-flouss
  • Bon marché = rkhis
  • Cher = ghali
  • Le prix = et-tamane
  • La banque = el-banka
  • La poste = el-bosta
  • La boutique = el-hanout
  • La carte postale = el-kart postal
  • Le papier toilette = el-kaghit
  • Les toilettes : et-twalit
  • La serviette = el-fouta
  • Les épices = al-etriyya
  • Fort/piquant = harr/a
  • Le thé : el-atay
  • Le café : el-qehwa
  • Le pain : el-khoubz
  • Les olives = ez-zitoune
  • Le jus d’orange = el-‘asir d el-limoune
  • La pâtisserie = el-helwa
  • Le petit-déjeuner = el-ftour
  • Le déjeuner = el-ghda
  • Le dîner = el-cha
HAUT