Tombeaux Saâdiens

Nécropole royale de la famille saâdienne, un premier ensemble de salles funéraires fut créé après l’inhumation du Prince Mohamed Cheikh en 1557. Son fils lui avait élevé une koubba, connue sous l’appellation de Koubbat lalla Messaouda, et y fut à son tour enterré en 1574. En 1591, Ahmed El Mansour y inhuma sa mère. Ses trois successeurs y reposeront à leur tour.
Un second édifice fut ensuite érigé et comporte une salle centrale, dite « la salle des douze colonnes ». Elle abrite le tombeau du sultan Ahmed El Mansour, la salle du minrab, la salle des trois niches. Un autre espace fut réservé aux tombeaux des enfants. L’ensemble des salles est agréablement décoré, d’une grande finesse d’exécution.
Son intérêt historique est énorme et elle est un témoignage éloquent du savoir-faire technique de la dynastie fondatrice de Marrakech.
Les tombeaux saâdiens sont l'un des seuls restes bâtis restant de la dynastie saâdienne qui régna sur l’âge d’or de Marrakech. Au début du XVIIIème siècle, le sultan Moulay Ismaïl avait en effet décidé de faire disparaître toutes traces de la magnificence de cette dynastie en demandant la destruction des vestiges.
Proche des tombeaux saâdiens se trouve la Mosquée El Mansour, qui date de la même époque que la Koutoubia. Elle fut bâtie en 1185 dans le quartier de la Kasbah, un des plus vieux et pittoresque quartier de Marrakech. Après son explosion en 1569, elle fut reconstruite à l’identique et agrémentée d’un minaret bleu turquoise. Sa forme carrée traversée de 11 nefs en fait une mosquée unique en son genre.

Informations pratiques :

  • Horaires : ouvert tous les jours de 9h00 à 12h00 et de 14h30 à 18h00.
  • Localisation : Rue de La Kasbah, tout proche de la Mosquée de la Kasbah.
  • Tarif : 10 dhs.
HAUT