Art de Vivre

Les souks

Pour avoir une idée de la richesse de l’artisanat marrakchi et vous rendre compte du savoir-faire de ses 40 000 artisans

L’ARTISANAT À MARRAKECH

L’art marocain peut être classé en deux catégories : le citadin et le rural. Le premier est imprégné de traditions importées d’Orient ou encore de l’Espagne musulmane. L’influence orientale se perçoit notamment dans les tapis, les étoffes, et les broderies, alors que l’apparat andalou se voit encore dans les arts de la céramique, du métal, du bois et du cuir. Les arts ruraux ou berbères ont un aspect plus dépouillé. Les objets ont souvent une fonction utilitaire : mobilier, outils, ustensiles, indispensables à la vie quotidienne et quelques parures pour les fêtes de la communauté...

Le thé à la menthe

L'art du thé est presque aussi cérémoniel qu’au Japon. Chaque région du Maroc a sa méthode d’élaboration, même si l’infusion de feuille de thé noir dans une eau bouillante, à laquelle on ajoute par la suite des feuilles de menthe reste la préparation de base. D’importantes quantités de sucre sont ajoutées, fruit d’une tradition touareg pour lutter contre une chaleur extrême provenant du désert...

Les calèches

La calèche est le moyen de transport de plus original pour se promener et visiter Marrakech ainsi que sa Palmeraie. Dans un décor propre à chaque calèche, les visiteurs profitent pendant une à deux heures selon la formule choisie des charmes de la ville impériale...

Le cèdre

Tout comme l’arganier, le cèdre fait figure d’arbre emblématique au Maroc. La cédraie la plus réputée et la plus dense est sans conteste celle de d’Azrou, même si on trouve cet arbre dans les forêts du Moyen-Atlas et du Haut Atlas. D’une hauteur pouvant atteindre les quarante mètres, le cèdre du Maroc diffère de son cousin du Liban en cela que ses branches sont plus courtes...

HOSPITALITÉ MAROCAINE

L’hospitalité au Maroc, c’est sacré. Lorsqu’une famille reçoit des invités, ils se voient confortablement installés dans le grand salon réservé pour l’occasion sur de grands sofas. Après le service du traditionnel thé à la menthe, qui respecte un process bien précis qui fait la fierté des hôtes, souvent accompagnés de douceurs, vient le moment du copieux repas. Dans un plat unique, tous les convives partagent le délicieux repas préparé par la maitresse de maison.

LES SEPT SAINTS

L’être humain éprouve toujours le besoin de passer par des médiateurs, des hommes reconnus pour leur droiture, leur détachement du monde, leur forte croyance en Dieu et leur « Baraka », comme nous disons au Maroc.

HAUT