ART DE VIVRE

L’art culinaire

Marrakech qui s’est ouverte très tôt à des influences d’horizons divers a développé un savoir-faire et des traditions riches et variées, en matière d’art culinaire. Si la Tanjia a eu le privilège de devancer les autres recettes locales, bon nombre de plats (Hergma, Medfouna, Khoubiza,Tajine .....) synthétisent les influences qui ont convergés vers Marrakech de l’ensemble du sud marocain, et constituent depuis lors des spécialités de Marrakech.

La courtoisie et la plaisanterie

Les Marrakchis ont la réputation d’être très courtoisie, bien accueillants, trais gais, aux réactions anecdotiques, et ayant le sens de l’humeur, cette plaisanterie rend compte des crispations sur la possession du patrimoine La chaleur de l’accueil est entretenue par la prééminence du commerce, et des services et l’amplification de la fonction touristique.

Les Nzahats

Les Marrakchis qui ont l’habitude de rechercher la fraicheur en été dans les espaces boisés avoisinants la ville conservent la tradition d’organiser des sorties en groupe entre amis ou en famille. Pour passer des moments de détente sous l’ombre des arbres et à proximité des cours d’eau ou du moins d’une Séguia. L’engouement pour passer quelques heures dans les jardins d’oliverie à la Menara, les jardins d’Agdal, et la vallée d’Ourika ou celle de Moulay Brahim, perpétue une tradition du milieu artisanal reproduite jusqu'à nos jours.

La dekka Merrakchia

Les Marrakchis sont connus pour leur passion particuliére pour la musique. Tout véritable Marrakchi prédisposé à l’exercice de « Kref El Mizan » quand l’occasion le nécissite. Cet exercice musical n’est au fond qu’une initiation enraciné deans les traditions locales où la dakka fait partie des festivités de Achoura où la ville connait une compétition entre les quartiers qui dure des nuits entières.

Le bien être

Les hammams sont des bains publics où les Marrakchis et les marocains en général venant pour laver, mais aussi pour soulager et discuter. Ces hammams se trouvent dans chaque quartier de Marrakech, vous apercevez forcément l’entrée d’un hammam au cours de vos déambulations dans la ville. Ils se situent généralement à proximité d’une mosquée, offrant une purification au corps avant la prière.

Déplacement deux roues

La bicyclette a acquis depuis l’époque du protectorat, et depuis peu le motocycle, une grande place dans les déplacements au sein de la Médina. Leur ancrage dans les traditions a fait de ce mode de transport présent dans presque toutes les anciennes familles de la ville, un moyen de locomotion qui s’est étendu même pour des déplacements assez long, comme c’est le cas entre la ville et ses marges externes. La bicyclette devient actuellement un moyen de ballade dans les environs de la Médina, pour les touristes.

La richesse architecturale et la diversité des styles de décoration et d’agencement de ces différents monuments donnent à la ville un capital patrimonial des plus prestigieux du pays. Parmi ce patrimoine figures des sites à caractère romantique...

L’art marocain peut être classé en deux catégories : le citadin et le rural. Le premier est imprégné de traditions importées d’Orient ou encore de l’Espagne musulmane. L’influence orientale se perçoit notamment dans les tapis, les étoffes,...

Pour avoir une idée de la richesse de l’artisanat marrakchi et vous rendre compte du savoir-faire de ses 40 000 artisans, rien ne vaut une balade dans les souks de la médina parmi les plus réputés du Maroc pour leur diversité et l’ambiance extrêmement vivante qui y règne.

L'art du thé est presque aussi cérémoniel qu’au Japon. Chaque région du Maroc a sa méthode d’élaboration, même si l’infusion de feuille de thé noir dans une eau bouillante, à laquelle on ajoute par la suite des feuilles de menthe ...

La calèche est le moyen de transport de plus original pour se promener et visiter Marrakech ainsi que sa Palmeraie. Dans un décor propre à chaque calèche, les visiteurs profitent pendant une à deux heures selon la formule choisie des charmes de la ville impériale...

Tout comme l’arganier, le cèdre fait figure d’arbre emblématique au Maroc. La cédraie la plus réputée et la plus dense est sans conteste celle de d’Azrou, même si on trouve cet arbre dans les forêts du Moyen-Atlas et du Haut Atlas.

L’hospitalité au Maroc, c’est sacré. Lorsqu’une famille reçoit des invités, ils se voient confortablement installés dans le grand salon réservé pour l’occasion sur de grands sofas. Après le service du traditionnel thé à la menthe, ...

HAUT